Salles n° 2 à n° 4 - Le délégué social-démocrate


À la fin de son compagnonnage en 1891, Ebert s’installe à Brême où il s’engage à la fois pour le SPD et le syndicat des bourreliers libres. Militant convaincu, il devient l’un des représentants les plus illustres du mouvement ouvrier social-démocrate de la ville hanséatique. Grâce à sa formation en autodidacte, Ebert qui débute comme simple fonctionnaire bénévole du parti et qui est journaliste pour le « Bremer Bürger-Zeitung », devient ensuite un spécialiste de la question sociale.

Son objectif est de transformer progressivement l’Empire vers un État plus égalitaire et démocratique. [salles 2 et 3]

En 1905, lors du congrès de Iéna, Ebert est élu membre du bureau national du parti social-démocrate dont il devient en 1913 l’un des deux présidents. Entre temps le SPD devient un parti de masse qui compte plus d’un million de membres à la veille de la Grande Guerre et forme en 1912 le groupe parlementaire le plus important au Reichstag. [salle 4]

Bureau national du SPD en 1910 avec Friedrich Ebert (2ème à partir de la gauche au 2ème rang).